1920 - 2001

  • 1920 - 1946

    1920

    Création de la marque Puma

    La marque Puma a été créée en Argentine en 1929 par la Compañía General de Combustibles (CGC). La CGC avait été fondée en 1920 pour assurer le transport et la commercialisation, sur l'ensemble du territoire argentin, de pétrole et de ses dérivés. À la fin de la décennie, la CGC exploitait, en Argentine, des stations-service sous la marque Puma.

    Tout au long de cette période, la marque a connu une croissance significative dans ce pays. À mesure que la notoriété de la marque Puma prenait de l'ampleur, les points de vente se sont multipliés et le réseau a compté jusqu’à 180 stations-service.

  • 1947 - 1996

    1947

    Essor de la marque Puma

    À cette période, la marque Puma a commencé à gagner en popularité sur le marché argentin grâce à l’expansion d'un certain nombre de points de vente et à des investissements dans la publicité. Des camions-citernes arborant le logo Puma sont devenus de plus en plus courants sur les routes d'Argentine. La marque Puma a très vite continué sur sa lancée, notamment lorsque CGC a établi des stations-service Puma en Équateur afin de compléter ses activités d’exploration pétrolière.

    En 1994, Puma a fusionné avec deux entreprises locales pour former un nouveau réseau de stations-service, baptisé Eg3. La fusion a donné naissance à 20 stations-service nouvelles en Argentine et l'image de l'entreprise a été, une nouvelle fois, redynamisée.

     

  • 1997 - 2001

    1997

    Investissement de Trafigura dans Puma Energy

    Trafigura a acheté les droits de la marque Puma en 1997, accélérant ainsi une phase nouvelle de développement pour la société. Dans les deux pays, les clients ont pu rapidement accéder aux nouvelles stations-service Puma Energy. Ils ont ainsi bénéficié d’une alternative de qualité, par rapport aux acteurs déjà en place depuis de nombreuses années.

    En 2000, Puma a continué d'étendre sa présence aux Amériques où la société a continué de régulièrement renforcer sa base d’actifs et sa part de marché sur les grands marchés d’importation de la région. Parallèlement, Puma a développé ses opérations de distribution, avec la construction de stations-service Puma supplémentaires au Brésil et au Honduras.

     

2002 - 2010

  • 2002 - 2005

    2002

    Implantation de Puma Energy en Afrique

    C'est au moment de son implantation au Paraguay en 2012 que Puma Energy réalise sa première incursion en Afrique. C’est par un investissement effectué en République Démocratique du Congo que Puma a ouvert la voie de son implantation en Afrique. Au cours des trois années suivantes, les dirigeants de Puma ont privilégié la création d'opportunités d'investissement, notamment dans le secteur de la distribution en Afrique subsaharienne.

    Cette stratégie a donné la priorité aux investissements dans les infrastructures en rapport avec les importations de pétrole là où celles-ci ont été jugés insuffisants pour faire face aux prévisions de croissance de la demande. Cela a rapidement conféré un avantage concurrentiel à Puma en termes d'accès aux marchés de la distribution. En 2004, la société a réussi à pénétrer le marché de l'Angola à l’importance stratégique. Elle a également commencé à s’établir au Moyen-Orient grâce à des investissements aux E.A.U.

     

  • 2005 - 2007

    2007

    Consolidation de la présence de Puma

    En sus de la marque Puma bien établie, la société a continué à exercer des activités sous d'autres enseignes, comme Dippsa (Honduras), LP (Paraguay) et Ello (Brésil). En avril 2005, elle a lancé le processus de refonte de l’image des stations LP de sorte qu’avant la fin de l'année, plus de 600 stations-service dans 6 pays aux Amériques et en Afrique avaient vu le jour. En 2006, Puma Energy a consolidé son ancrage en Afrique en pénétrant sur le marché stratégiquement important de la Côte d'Ivoire, avec l'acquisition d'installations de manipulation et stockage de produits dans le port d'Abidjan.

    En 2007, le logo Puma est redessiné afin d'améliorer la reconnaissance de la marque. La même année, l'entreprise arrive en Estonie et en Norvège. Grâce à son positionnement en Estonie, Puma Energy s'est assurée que ses installations en Europe du Nord étaient stratégiquement situées à la croisée des routes commerciales de l'Europe et de la Russie. Tallinn est rapidement devenue une plateforme pour l’activité régionale européenne et les opérations commerciales.

     

  • 2008 - 2010

    2009

    Puma Energy investit et renforce sa présence

    L'année 2008 a marqué un changement dans le développement de Puma Energy, le groupe ayant été renforcé par une équipe de direction commune. Parallèlement, un nombre croissant d'investissements ont été achevés et sont devenus opérationnels, tandis que les activités existantes sont arrivées à maturité.

    La République Démocratique du Congo (RDC) est devenue un site de plus en plus important pour la distribution. En 2008, Puma Energy a commencé à travailler sur deux terminaux de distribution dans le but de pouvoir compter sur une source de carburant fiable pour les sociétés minières qui interviennent dans la province reculée du Katanga ; cette région riche abrite en effet d'importantes réserves de cuivre et de cobalt. Puma Energy s'est également implantée au Mozambique en 2009. La même année, elle a adapté sa marque au marché angolais. En 2010, elle lançait un nouvel emballage pour ses produits lubrifiants. En novembre 2010, Puma Energy a conclu un accord pour l'acquisition des activités de commercialisation de carburants de BP Plc en Namibie, au Botswana, en Zambie, au Malawi et en Tanzanie.

     

2011 - 2013

  • 2011

    2011

    Puma Energy pose les jalons de sa croissance future

    Cette année-là a été encore florissante pour le développement de Puma Energy. En mars, la société a convenu d’acquérir les activités de commercialisation de carburants d'ExxonMobil au Belize, au Salvador, au Guatemala, au Nicaragua et au Panama. En décembre 2011, la société a fait l'acquisition des activités de commercialisation de carburants de Chevron à Porto Rico et aux Îles vierges américaines. En septembre 2011, elle acquiert le terminal de bitume d'Alibesa situé dans le port de Cadix, en Espagne, s'offrant ainsi une capacité de stockage de 21 000 m3.

    Le même mois, elle convient de racheter les activités de commercialisation de carburants de Chevron en Namibie ; cette acquisition a été finalisée le 1er décembre 2011, l’année d'intégration de ses nouvelles activités en la matière en Namibie, au Botswana, en Zambie, au Malawi et en Tanzanie. Dans le cadre de ses acquisitions, Puma Energy a également intégré deux terminaux en Namibie, dont le dépôt de la Baie de Walvis. Elle a établi sa présence commerciale en Tanzanie afin d’y développer son portefeuille de clients industriels pour fournir des carburants, lubrifiants et autres produits pétroliers à des clients clés du secteur minier et des transports en plein essor.

     

  • 2012

    2012

    Développement en Asie-Pacifique

    C'est en 2012 que Puma Energy ouvre un bureau à Singapour, où est domiciliée sa société holding, ce qui lui permet d'asseoir sa présence dans la région et de se développer en Asie-Pacifique. En juillet 2012, Puma Energy fait l'acquisition de Chevron Kuo Pte Ltd, qui importe, stocke et distribue de l'asphalte destiné à la construction des routes et au développement des infrastructures au Vietnam. En octobre, elle s’oriente vers l'Indonésie avec l'annonce d'un accord en vue de l’acquisition d’une part majoritaire au capital de PT Medco Sarana Kalibaru, une filiale de stockage et distribution de carburants.

    Puma Energy n’en demeure pas moins active en Afrique. En mai 2012, elle achève la construction d'un terminal de stockage à Beira au Mozambique et acquiert Vitogaz Senegal SA, ce qui dote ainsi Puma Energy d'un terminal de GPL au Sénégal. En juillet 2012, la société débute la construction de deux nouvelles cuves de stockage, ainsi que de toutes les pompes et conduites associées à celles-ci sur son site de stockage à Dar es Salam en Tanzanie. En 2012, Puma Energy a achevé le processus de refonte pour donner une nouvelle image aux 50 stations-service du Malawi.

     

  • 2013

    2013

    Puma Energy détient plus de 1 600 stations-service sur les cinq continents

    En janvier et février 2013, Puma Energy s'est implantée sur le marché australien par l’acquisition de Neumann Petroleum, Ausfuel et Central Combined Group. Ces trois acquisitions ont permis d'intégrer 270 stations-service au portefeuille de points de vente de détail de Puma Energy dans les États d’Australie-Occidentale, le Territoire du Nord, l’Australie-Méridionale, le Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud. Elle a également acquis une division Camionnage dotée de plus de 200 camions-citernes et un terminal de carburants en vrac en bord de mer à Eagle Farm, à Brisbane, ainsi qu'une installation de stockage de 57 000 m3 dans le port de Mackay et enfin, 16 dépôts de carburant stratégiquement situés.

    Depuis avril 2013, Puma Energy s'efforce de se diversifier dans d'autres carburants et lubrifiants au Sénégal. Son objectif est de devenir un acteur de référence dans la distribution de produits pétroliers. Dorénavant, elle importe et commercialise, conjointement avec Trafigura, du diesel. En août, Puma Energy a remporté quatre récompenses lors des International Business Awards (Stevies) : meilleure entreprise énergétique, meilleur développement et meilleure de sa catégorie en matière de responsabilité sociale d'entreprise (RSE).

     

2014 - 2015

  • 2014

    Brand history 2014

    Expansion internationale pour asseoir la croissance de l’activité

    En 2014, Puma Energy a dopé sa croissance et son développement par le biais d’acquisitions et d’investissements réalisés aux quatre coins du monde. En Australie, elle a acquis le revendeur indépendant, Malpass Enterprises (Ezifuel), ce qui porte à 271 le nombre total de stations-service qu’elle détient dans ce pays. Puma Energy a également dévoilé son nouveau terminal de stockage de Mackay, d’une valeur de 70 millions de dollars américains. Elle s’est étendue en Papouasie-Nouvelle-Guinée avec l’acquisition d’un important réseau de distribution et d’activités de raffinage et stockage auprès d’InterOil Corporation.

    Puma Energy a élargi ses opérations dans le bitume avec l’acquisition de l’activité bitume de Trafigura et l’inauguration de son terminal bitumineux de Langsat en Malaisie, dont la construction a été achevée en l’espace de 52 semaines. Il s’agit de l’un des plus grands terminaux d’Asie détenu en propriété privée, qui abrite les installations de traitement, mélange et distribution de bitume les plus complètes du groupe.

    Au Swaziland, Puma Energy a procédé à l’acquisition d’actifs, notamment d’opérations de vente au détail et de stockage. Elle a amélioré la sécurité d’approvisionnement au Paraguay en investissant 30 millions de dollars américains dans un nouveau terminal afin de desservir les pays dépourvus d’un accès à la mer. Elle a par ailleurs achevé la construction du plus grand terminal bitumineux d’Asie, dont la capacité de stockage s’élève à 75 000 m3, en Malaisie.

  • 2015

    Brand history 2015

    Rapidité de la croissance au premier trimestre

    Puma Energy a déjà créé un précédent avec ses prévisions cette année.

    Comptant parmi les principaux acteurs du marché mondial du bitume, Puma Energy a acquis les activités dans le bitume de BP Australia, ce qui l’amène à détenir l’une des plus vastes flottes de navires bitumineux du monde, avec la garantie et la capacité de fournir des produits de grande qualité à des prix compétitifs à ses clients.

    Puma Energy a repris toute une série d’actifs au Royaume-Uni auprès de Murco Petroleum Ltd. Cette acquisition comprend notamment le site de Milford Haven au Pays de Galles et les trois terminaux terrestres de Westerleigh, Theale et Bedworth, ainsi que l’activité de vente en gros et de distribution de Murco au Royaume-Uni. Ces acquisitions complètent d’environ 1,4 million de m3 les capacités de stockage des opérations dans ce domaine de Puma Energy qui en comptent 5,6 millions de m3.

    En mars,  Puma Energy a annoncé l’acquisition de 100 % des actions de Save Combustibles, SAS ; cette acquisition comprend également l’intégralité de ses actifs et installations de vente et de distribution. Save Combustibles est un fournisseur colombien qui compte plus de 135 stations- service. À l’issue de cette première étape pour pénétrer le marché colombien, Puma Energy conservera une stratégie ciblée visant à connecter l’approvisionnement auprès des marchés internationaux et la demande pour une distribution au niveau local.

    Puma Energy a ouvert l’une des plus vastes installations d’approvisionnement offshore du monde à Luanda Bay, en Angola. La bouée de chargement de carburants ancrée au large fait office de caisson de mouillage stratégique pour l’Afrique. Elle permet également à tout un éventail de navires de s’amarrer pendant le chargement ou le déchargement de leur cargaison de produits pétroliers. Le nouveau caisson d’amarrage est situé à proximité du terminal du port de pêche de Puma Energy de Luanda Bay, en cours d’agrandissement en vue de disposer d’une capacité totale de stockage de 276 000 m3.

1920 - 2001
2002 - 2010
2011 - 2013
2014 - 2015
    • 1920 - 1946

      1920

      Création de la marque Puma

      La marque Puma a été créée en Argentine en 1929 par la Compañía General de Combustibles (CGC). La CGC avait été fondée en 1920 pour assurer le transport et la commercialisation, sur l'ensemble du territoire argentin, de pétrole et de ses dérivés. À la fin de la décennie, la CGC exploitait, en Argentine, des stations-service sous la marque Puma.

      Tout au long de cette période, la marque a connu une croissance significative dans ce pays. À mesure que la notoriété de la marque Puma prenait de l'ampleur, les points de vente se sont multipliés et le réseau a compté jusqu’à 180 stations-service.

    • 1947 - 1996

      1947

      Essor de la marque Puma

      À cette période, la marque Puma a commencé à gagner en popularité sur le marché argentin grâce à l’expansion d'un certain nombre de points de vente et à des investissements dans la publicité. Des camions-citernes arborant le logo Puma sont devenus de plus en plus courants sur les routes d'Argentine. La marque Puma a très vite continué sur sa lancée, notamment lorsque CGC a établi des stations-service Puma en Équateur afin de compléter ses activités d’exploration pétrolière.

      En 1994, Puma a fusionné avec deux entreprises locales pour former un nouveau réseau de stations-service, baptisé Eg3. La fusion a donné naissance à 20 stations-service nouvelles en Argentine et l'image de l'entreprise a été, une nouvelle fois, redynamisée.

       

    • 1997 - 2001

      1997

      Investissement de Trafigura dans Puma Energy

      Trafigura a acheté les droits de la marque Puma en 1997, accélérant ainsi une phase nouvelle de développement pour la société. Dans les deux pays, les clients ont pu rapidement accéder aux nouvelles stations-service Puma Energy. Ils ont ainsi bénéficié d’une alternative de qualité, par rapport aux acteurs déjà en place depuis de nombreuses années.

      En 2000, Puma a continué d'étendre sa présence aux Amériques où la société a continué de régulièrement renforcer sa base d’actifs et sa part de marché sur les grands marchés d’importation de la région. Parallèlement, Puma a développé ses opérations de distribution, avec la construction de stations-service Puma supplémentaires au Brésil et au Honduras.

       

    • 2002 - 2005

      2002

      Implantation de Puma Energy en Afrique

      C'est au moment de son implantation au Paraguay en 2012 que Puma Energy réalise sa première incursion en Afrique. C’est par un investissement effectué en République Démocratique du Congo que Puma a ouvert la voie de son implantation en Afrique. Au cours des trois années suivantes, les dirigeants de Puma ont privilégié la création d'opportunités d'investissement, notamment dans le secteur de la distribution en Afrique subsaharienne.

      Cette stratégie a donné la priorité aux investissements dans les infrastructures en rapport avec les importations de pétrole là où celles-ci ont été jugés insuffisants pour faire face aux prévisions de croissance de la demande. Cela a rapidement conféré un avantage concurrentiel à Puma en termes d'accès aux marchés de la distribution. En 2004, la société a réussi à pénétrer le marché de l'Angola à l’importance stratégique. Elle a également commencé à s’établir au Moyen-Orient grâce à des investissements aux E.A.U.

       

    • 2005 - 2007

      2007

      Consolidation de la présence de Puma

      En sus de la marque Puma bien établie, la société a continué à exercer des activités sous d'autres enseignes, comme Dippsa (Honduras), LP (Paraguay) et Ello (Brésil). En avril 2005, elle a lancé le processus de refonte de l’image des stations LP de sorte qu’avant la fin de l'année, plus de 600 stations-service dans 6 pays aux Amériques et en Afrique avaient vu le jour. En 2006, Puma Energy a consolidé son ancrage en Afrique en pénétrant sur le marché stratégiquement important de la Côte d'Ivoire, avec l'acquisition d'installations de manipulation et stockage de produits dans le port d'Abidjan.

      En 2007, le logo Puma est redessiné afin d'améliorer la reconnaissance de la marque. La même année, l'entreprise arrive en Estonie et en Norvège. Grâce à son positionnement en Estonie, Puma Energy s'est assurée que ses installations en Europe du Nord étaient stratégiquement situées à la croisée des routes commerciales de l'Europe et de la Russie. Tallinn est rapidement devenue une plateforme pour l’activité régionale européenne et les opérations commerciales.

       

    • 2008 - 2010

      2009

      Puma Energy investit et renforce sa présence

      L'année 2008 a marqué un changement dans le développement de Puma Energy, le groupe ayant été renforcé par une équipe de direction commune. Parallèlement, un nombre croissant d'investissements ont été achevés et sont devenus opérationnels, tandis que les activités existantes sont arrivées à maturité.

      La République Démocratique du Congo (RDC) est devenue un site de plus en plus important pour la distribution. En 2008, Puma Energy a commencé à travailler sur deux terminaux de distribution dans le but de pouvoir compter sur une source de carburant fiable pour les sociétés minières qui interviennent dans la province reculée du Katanga ; cette région riche abrite en effet d'importantes réserves de cuivre et de cobalt. Puma Energy s'est également implantée au Mozambique en 2009. La même année, elle a adapté sa marque au marché angolais. En 2010, elle lançait un nouvel emballage pour ses produits lubrifiants. En novembre 2010, Puma Energy a conclu un accord pour l'acquisition des activités de commercialisation de carburants de BP Plc en Namibie, au Botswana, en Zambie, au Malawi et en Tanzanie.

       

    • 2011

      2011

      Puma Energy pose les jalons de sa croissance future

      Cette année-là a été encore florissante pour le développement de Puma Energy. En mars, la société a convenu d’acquérir les activités de commercialisation de carburants d'ExxonMobil au Belize, au Salvador, au Guatemala, au Nicaragua et au Panama. En décembre 2011, la société a fait l'acquisition des activités de commercialisation de carburants de Chevron à Porto Rico et aux Îles vierges américaines. En septembre 2011, elle acquiert le terminal de bitume d'Alibesa situé dans le port de Cadix, en Espagne, s'offrant ainsi une capacité de stockage de 21 000 m3.

      Le même mois, elle convient de racheter les activités de commercialisation de carburants de Chevron en Namibie ; cette acquisition a été finalisée le 1er décembre 2011, l’année d'intégration de ses nouvelles activités en la matière en Namibie, au Botswana, en Zambie, au Malawi et en Tanzanie. Dans le cadre de ses acquisitions, Puma Energy a également intégré deux terminaux en Namibie, dont le dépôt de la Baie de Walvis. Elle a établi sa présence commerciale en Tanzanie afin d’y développer son portefeuille de clients industriels pour fournir des carburants, lubrifiants et autres produits pétroliers à des clients clés du secteur minier et des transports en plein essor.

       

    • 2012

      2012

      Développement en Asie-Pacifique

      C'est en 2012 que Puma Energy ouvre un bureau à Singapour, où est domiciliée sa société holding, ce qui lui permet d'asseoir sa présence dans la région et de se développer en Asie-Pacifique. En juillet 2012, Puma Energy fait l'acquisition de Chevron Kuo Pte Ltd, qui importe, stocke et distribue de l'asphalte destiné à la construction des routes et au développement des infrastructures au Vietnam. En octobre, elle s’oriente vers l'Indonésie avec l'annonce d'un accord en vue de l’acquisition d’une part majoritaire au capital de PT Medco Sarana Kalibaru, une filiale de stockage et distribution de carburants.

      Puma Energy n’en demeure pas moins active en Afrique. En mai 2012, elle achève la construction d'un terminal de stockage à Beira au Mozambique et acquiert Vitogaz Senegal SA, ce qui dote ainsi Puma Energy d'un terminal de GPL au Sénégal. En juillet 2012, la société débute la construction de deux nouvelles cuves de stockage, ainsi que de toutes les pompes et conduites associées à celles-ci sur son site de stockage à Dar es Salam en Tanzanie. En 2012, Puma Energy a achevé le processus de refonte pour donner une nouvelle image aux 50 stations-service du Malawi.

       

    • 2013

      2013

      Puma Energy détient plus de 1 600 stations-service sur les cinq continents

      En janvier et février 2013, Puma Energy s'est implantée sur le marché australien par l’acquisition de Neumann Petroleum, Ausfuel et Central Combined Group. Ces trois acquisitions ont permis d'intégrer 270 stations-service au portefeuille de points de vente de détail de Puma Energy dans les États d’Australie-Occidentale, le Territoire du Nord, l’Australie-Méridionale, le Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud. Elle a également acquis une division Camionnage dotée de plus de 200 camions-citernes et un terminal de carburants en vrac en bord de mer à Eagle Farm, à Brisbane, ainsi qu'une installation de stockage de 57 000 m3 dans le port de Mackay et enfin, 16 dépôts de carburant stratégiquement situés.

      Depuis avril 2013, Puma Energy s'efforce de se diversifier dans d'autres carburants et lubrifiants au Sénégal. Son objectif est de devenir un acteur de référence dans la distribution de produits pétroliers. Dorénavant, elle importe et commercialise, conjointement avec Trafigura, du diesel. En août, Puma Energy a remporté quatre récompenses lors des International Business Awards (Stevies) : meilleure entreprise énergétique, meilleur développement et meilleure de sa catégorie en matière de responsabilité sociale d'entreprise (RSE).

       

    • 2014

      Brand history 2014

      Expansion internationale pour asseoir la croissance de l’activité

      En 2014, Puma Energy a dopé sa croissance et son développement par le biais d’acquisitions et d’investissements réalisés aux quatre coins du monde. En Australie, elle a acquis le revendeur indépendant, Malpass Enterprises (Ezifuel), ce qui porte à 271 le nombre total de stations-service qu’elle détient dans ce pays. Puma Energy a également dévoilé son nouveau terminal de stockage de Mackay, d’une valeur de 70 millions de dollars américains. Elle s’est étendue en Papouasie-Nouvelle-Guinée avec l’acquisition d’un important réseau de distribution et d’activités de raffinage et stockage auprès d’InterOil Corporation.

      Puma Energy a élargi ses opérations dans le bitume avec l’acquisition de l’activité bitume de Trafigura et l’inauguration de son terminal bitumineux de Langsat en Malaisie, dont la construction a été achevée en l’espace de 52 semaines. Il s’agit de l’un des plus grands terminaux d’Asie détenu en propriété privée, qui abrite les installations de traitement, mélange et distribution de bitume les plus complètes du groupe.

      Au Swaziland, Puma Energy a procédé à l’acquisition d’actifs, notamment d’opérations de vente au détail et de stockage. Elle a amélioré la sécurité d’approvisionnement au Paraguay en investissant 30 millions de dollars américains dans un nouveau terminal afin de desservir les pays dépourvus d’un accès à la mer. Elle a par ailleurs achevé la construction du plus grand terminal bitumineux d’Asie, dont la capacité de stockage s’élève à 75 000 m3, en Malaisie.

    • 2015

      Brand history 2015

      Rapidité de la croissance au premier trimestre

      Puma Energy a déjà créé un précédent avec ses prévisions cette année.

      Comptant parmi les principaux acteurs du marché mondial du bitume, Puma Energy a acquis les activités dans le bitume de BP Australia, ce qui l’amène à détenir l’une des plus vastes flottes de navires bitumineux du monde, avec la garantie et la capacité de fournir des produits de grande qualité à des prix compétitifs à ses clients.

      Puma Energy a repris toute une série d’actifs au Royaume-Uni auprès de Murco Petroleum Ltd. Cette acquisition comprend notamment le site de Milford Haven au Pays de Galles et les trois terminaux terrestres de Westerleigh, Theale et Bedworth, ainsi que l’activité de vente en gros et de distribution de Murco au Royaume-Uni. Ces acquisitions complètent d’environ 1,4 million de m3 les capacités de stockage des opérations dans ce domaine de Puma Energy qui en comptent 5,6 millions de m3.

      En mars,  Puma Energy a annoncé l’acquisition de 100 % des actions de Save Combustibles, SAS ; cette acquisition comprend également l’intégralité de ses actifs et installations de vente et de distribution. Save Combustibles est un fournisseur colombien qui compte plus de 135 stations- service. À l’issue de cette première étape pour pénétrer le marché colombien, Puma Energy conservera une stratégie ciblée visant à connecter l’approvisionnement auprès des marchés internationaux et la demande pour une distribution au niveau local.

      Puma Energy a ouvert l’une des plus vastes installations d’approvisionnement offshore du monde à Luanda Bay, en Angola. La bouée de chargement de carburants ancrée au large fait office de caisson de mouillage stratégique pour l’Afrique. Elle permet également à tout un éventail de navires de s’amarrer pendant le chargement ou le déchargement de leur cargaison de produits pétroliers. Le nouveau caisson d’amarrage est situé à proximité du terminal du port de pêche de Puma Energy de Luanda Bay, en cours d’agrandissement en vue de disposer d’une capacité totale de stockage de 276 000 m3.

Alertes e-mail

Abonnez-vous à notre service d'alerte e-mail pour être tenu au courant de nos dernières nouvelles.

Je tiens à vous inscrire à:

×
×